corpsebride.jpg
4_5

En apparence plus lisse et moins torturé que L’étrange Noël de Mr Jack de Henri Selick, ce nouveau conte en animation de Tim Burton n’en est pas moins un excellent métrage, comme dirait Laurent Weil.
Le point fort étant le personnage de la ‘Corpse Bride’ du titre original, d’une trempe et d’une beauté assez soufflantes. Quant au frêle héros, indécis mais jamais complètement faiblard, il suit une voie assez imprévisible, surtout en ce qui concerne sa promise vivante, qui n’est pas, comme on aurait pu l’attendre, une oie ennuyeuse et teeeellement
fade à côté de la mariée morte.
Voilà, il y aurait sûrement beaucoup de choses à fouiller pour les passionnés des thématiques de Tim Burton.
En tout cas, même si moins bouleversant que Big Fish et moins enthousiasmant que L’étrange Noël… , ce film
prouve que Burton n’est plus jamais vraiment là où on l’attend, cherchant peut-être à briser l’image (fausse !) de noirceur et de folie à tout prix que certains ont plaqué à sa filmographie, rejetant par là tout le « post-Mars Attacks« .

[A voir en VO si possible pour la voix d’Helena Bonham Carter *je me répète peut-être un peu là* Bon, alors y’a aussi Johnny Depp et Emily Watson… et d’autres surprises…]

Parcourez d’autres billets :