match_point11.jpg
5_5

C’est l’histoire de Chris, un jeune homme qui réussit tout ce qu’il fait, qui plaît à tout le monde, jeunes filles et beaux parents, américaines sexys et voisines bienveillantes. La vie de Chris est un peu étrange, mais juste un peu, ça ne se voit pas tout de suite. Quand sa fiancée intervient auprès de son père pour lui trouver un travail de bureau dans la grande entreprise familiale, à lui ex-presque-champion de tennis, on se dit qu’il va refuser, Chris, qu’il va même s’énerver contre elle, sûrement. Mais non. Il discute, pardonne, sourit, et écrase tout ressentiment au plus profond de lui-même, jusqu’à n’en avoir même plus conscience.
Chris se ment, un petit peu, de plus en plus.
Quand Chris apprend que la femme qu’il désire et qu’il aime va au cinéma ce soir et qu’il était invité mais que sa fiancée à refusé, on se dit qu’il va s’énerver, sûrement, et insister pour y aller. Ou alors à la limite choisir la facilité et de rien dire, et passer la soirée chez lui, parce que finalement aller au cinéma ce n’est pas grand-chose, surtout dans une sortie à 4. Mais non. Il discute, dit que ce n’est pas grave. Puis relance. Doucement. D’une telle manière qu’on ne puisse rien lui reprocher, rien soupçonner.
Voilà comment Chris fonctionne, voilà la mécanique qui le guidera à travers cette histoire terriblement sombre, où tout espoir salvateur est détruit, lentement ou violemment.

A côté de l’interprétation sans failles du magnifique Jonathan Rhys Meyer, il y a Scarlet Johansson, rayonnante  comme d’habitude, et ce rôle écrit à sa mesure, écrit pour chacun de ses souffles, chacun de ses minuscules mais immenses mouvements de visage. Et puis il y a Chris, ce personnage qui m’obsède et m’effraie parce que je m’y reconnais, avec une honte inavouée et une certaine tristesse. Et puis il y a Nola, cette actrice névrosée qui loupe ses
castings, à qui on demande « How long », et qui part sous la pluie.
Forcément il ne faut pas s’étonner si le film m’accompagne depuis deux jours.

Parcourez d’autres billets :