eastern_promises.jpg
3_5

Trop d’attente probablement, pour moi qui avais adoré A History of Violence et qui suis fan Viggo Mortensen et Naomi Watts.

Ici, c’est l’ennui qui prédomine, la faute à un scénario un peu faible, qui manque à son devoir d’ancrage émotionnel.

L’interprétation de Viggo Mortensen est, comme on a pu le lire partout, en effet incroyable, surtout dans cette scène frappante au hammam, mais aussi dans des petits détails, des têtes baissés, des yeux levés, des mains posées. Naomi Watts fait son maximum dans un rôle qui n’a pas l’envergure de ce qu’elle pourrait offrir. Restent ses chouettes fringues de moto et son visage toujours aussi lumineux.

L’ensemble n’est pas raté mais semble assez froid, platement exécuté, manquant un peu de chair. Les moments les plus réussis étant ceux où les corps agissent, agissent d’eux-mêmes.

Parcourez d’autres billets :