10000.jpg
1

Scénario terriblement crétin, vignettes d’une vacuité abyssale, et le côté spectaculaire de la mise en scène qu’on pouvait espérer n’est même pas au rendez-vous.

Acteurs proprets d’une modernité qui transpire chacun de leur regards (mention spéciale à miss Camilla Belle : pourra-t-elle un jour se sortir de son image Nespresso ?), il est terrifiant de voir à quel point rien de toute cette histoire n’arrive à nous passionner.

Un bon moment néanmoins : la révolte des « mammouths » esclaves, assez puissante visuellement et dramatiquement…

Parcourez d’autres billets :