4_5

Ça commence très bien avec un fort beau générique, stylé « années 40 ». Ça continue dans le même esprit, avec des décors, des costumes, une ambiance, et même une voix-off bien marqués de cette époque, avec une grande élégance.

C’est une, ou des, histoire(s) d’adultère, mais jamais aussi simple qu’il n’y paraît. Il y a des quitteurs, des quittés, jamais là où on les attend. Chris Cooper est fantastique dans toute la palette de ce qu’il a à jouer (très vaste, vu le personnage et son évolution), Patricia Clarkson parfaite en femme fragile mais les pieds sur terre, Pierce Brosnan étonnant en meilleur ami sans scrupules et Rachel McAdams comme d’habitude irréprochable dans le rôle de la femme-aimant imparfaite.

Il y a un joli ton doux-amer sur l’ensemble, et une très belle fin, loin du happy end et loin de la conclusion glauque. Ça ressemble assez à la vie…

Parcourez d’autres billets :