sex-and-the-city.jpg
3_5

Vu dans l’avion, ce film dont à vrai dire je me fichais éperdument, puisque la série me passe complètement au-dessus de la tête.
J’avais laissé les personnages loin loin loin, donc c’est toujours amusant de voir des personnages fictifs évoluer, c’est quelque chose de plaisant.
Le gros problème, c’est Carrie Bradshaw, dont l’intérêt dramatique et émotionnel est proche du zéro, avec ses préoccupations passionnantes et son gros petit ami poisseux et fadasse. Malheureusement, c’est l’héroïne, alors voilà, le gros du film est sur elle est c’est quand même un petit peu source d’ennui.
Celle qui s’en sort le mieux ici est probablement Miranda, puisque l’intrigue qui la concerne est la seule à ne pas être totalement superficielle.

Mais enfin, ne soyons pas snob, ça se regarde tranquillement, et puis c’est tellement long que mon vol a au moins été bien occupé pendant ce temps-là…

Parcourez d’autres billets :