3-5.png

Assez peu de souvenirs pour ce film vu à sa sortie aux Etats-Unis.

Je me rappelle d’une première partie qui me laisse penser que je suis devant le film le plus crétin du monde, vantant les mérites de l’interventionnisme, de l’état tout-puissant, etc.
Au bout d’un moment je me rends compte que j’ai été bernée et que c’est, a priori, tout le contraire.

Malgré tout, je trouve le film un peu confus, et j’ai du mal à suivre les personnages dont je ne partage pas toujours les motivations. Ainsi, j’hésite toujours un peu pour savoir si tout cela est désespérément banal ou s’il y a bien un petit soupçon d’intelligence en plus… A vrai dire je ne sais pas.

Michelle Monaghan est, comme d’habitude, transparente, et Shia LaBeouf est, comme d’habitude, humble et habité.

Parcourez d’autres billets :