setpvies.jpg

3-5.png

Il n’y avait pas mélo plus efficace que A la recherche du bonheur, déjà avec Will Smith.

Ici, l’efficacité est toujours là, il y a un sens de l’émotion certain, une bonne alchimie entre les acteurs (Rosario Dawson est épatante, alors que je l’ai haïe si longtemps) et des situations touchantes.

Le suspense mis en place, en revanche, (Qui est ce personnage ? Que fait-il ? Pourquoi ?) ne rend que plus transparent le déroulé de l’histoire, et on finit par se demander pourquoi tant de mystère pendant la plus grande moitié du film.
Mais ça fonctionne malgré tout, et le final produit l’effet escompté.

Après avoir dit toutes ces choses poliment positives, je me permettrai juste de finir sur l’aspect éthique du propos du film, qui m’a fait ouvrir de grands yeux et grincer des dents : Cliquez si vous ne craignez pas les spoilers

Et en fait, cette histoire me gâche quasiment tout le film, dès que j’ai compris de quoi il allait retourner. Si je ne devais noter que le scénario, ce serait un zéro joli et rond.
Dommage.

Parcourez d’autres billets :