4.png

C’est un film hautement sympathique que celui-ci.
J’avais découvert deux BD de Riad Sattouf il y a quelques mois (Retour au collège et La vie secrète des jeunes) et j’avais été assez charmée par ce ton un peu acerbe mais encore tendre envers ses personnages.

Ici, on retrouve ce même mélange.
Il y a bien sûr de la caricature (la mère, interprétée par Noémie Lvovsky, très extrême dans son côté mère dépressive et trop présente) mais aussi pas mal de petits détails bien vus, et puis, aussi, le point de vue des filles, assez délicatement amené, avec l’incompréhension, le dégoût, l’acceptation.

Si j’avais écrit cet avis « Ã  chaud », j’aurais probablement mis une note un peu plus haute ; mais deux semaines plus tard, j’avoue que le film s’est un peu envolé de mon esprit.

Mais reste le plaisir de revoir Irène Jacob (Trois couleurs : Rouge, La Double vie de Véronique…)

Un film sympa et facile d’accès.

Parcourez d’autres billets :