Le troisième volet est généralement reconnu comme étant le meilleur ou l’un des meilleurs, au cinéma comme parmi les livres. Il est en effet meilleur encore que le deuxième.

Tout prend un peu plus d’ampleur : la relation avec Hagrid et ses créatures, l’apparition de Sirius Black et de Remus Lupin, et leur rapport avec le passé de Harry, ainsi que les doutes grandissant sur la véritable allégeance de Rogue (qui sont le moteur premier – à mon avis – de la saga.)

C’est aussi l’apparition des Patronus, ces êtres apparaissant à partir du sortilège Spero Patronum, faisant apparaître une sorte d’incarnation de pensées positives.

C’est surtout le tome où Hermione prend la véritable mesure de ce qu’elle est (c’est à dire pas seulement une petite peste première de la classe), et son Retourneur de Temps apporte un peu de piquant au récit (même si on n’est pas à l’abri des paradoxes temporels, évidemment).

C’est enfin l’épisode où apparaissent les Détraqueurs, ces créatures terrifiantes et glaçantes qui sont, je trouve, plutôt bien conçues…

Voir aussi :

Parcourez d’autres billets :