Vous l’aurez, je pense, compris : j’ai beaucoup de mal à venir ici parler de chaque film que j’ai vu. Manque de temps bien évidemment, d’autant que ça ne m’intéresse pas trop d’écrire seulement trois lignes se résumant à « j’ai vu, j’ai bien aimé » ou « j’ai pas vu mais c’est complètement nul ». Et puis, déjà qu’il est de plus en plus difficile de trouver le temps de VOIR les films…

Mais le hic, c’est que le but de ce blog à l’origine, c’était aussi d’avoir une trace de ce que je vois… et c’est un échec car cette trace n’est que très parcellaire. Bien sûr, par moments, je réussis à être plus exhaustive, mais je ne vous dirai pas le nombre de brouillons de billets qui se trouvent dans mon interface WordPress, avec juste le titre du film, en attente d’un développement.

Aux temps anciens, on pouvait noter ce genre de choses dans des carnets (en papier ! avec un stylo, ou un crayon !), mais aujourd’hui, la tentation est grande d’utiliser un réseau social spécialisé, afin de porter l’usage du petit carnet au-delà de son propre regard, en partageant ses visions avec ses amis, et parfois, engager une discussion. Facebook lui-même, à ses débuts, regorgeait de petites applications internes et faciles d’accès, la plus développée étant Flixster. Mais Facebook a grandi, et nous aussi, et tout sympathique que soit Flixster, je ne l’utilise plus depuis longtemps pour deux raisons : il est intimement lié à Facebook et n’ « existe » pas sans lui, ce qui est quand même foncièrement problématique ; de deux, l’application iPhone n’est pas disponible sur l’App Store français.

En très peu de temps, tous les sites classiques ou presque ont ajouté une dimension « sociale » à leurs fonctionnalités, et d’autres petits nouveaux sont nés en s’élançant tête baissée vers ce créneau encore largement inhabité.
Et puis, ajoutons à cela une base de données faite maison par mes camarades du forum de FilmdeCulte, qui est un peu ma maison-mère, qui est aussi la raison de mes étranges notations « sur 6 » … Enfin, pour résumer, je ne peux pas ne pas aller noter mes films de l’année là-bas.

Bref, c’est la catastrophe. A chaque nouveau réseau social qui naît, je m’inscris et je l’essaie. Bon, déjà parce que c’est un prolongement de mon activité professionnelle, mais quand même, il faut avouer que je suis à la recherche, aussi, de la perle rare pour mon usage personnel. Qui aurait toutes les qualités qui me semblent indispensables, et une application iPhone (oui je suis une vilaine esclave, mais c’est surtout pour le côté « gain de temps » : pensez, zou, on met sa note dans le métro, et c’est plié).

Pour évaluer tout ça et essayer de comparer au mieux, je me suis livrée à un petit exercice significatif : créer une liste personnalisée contenant tous les films que j’ai vus ou revus en 2012. Mêlant donc films récents en anciens, mainstream et plus confidentiels (suite à mon passage au festival de Gérardmer, en particulier).
Je vous livre ci-dessous les résultats de cette PASSIONNANTE étude (je vous ferais bien un PowerPoint spécial benchmarking, mais ne nous égarons pas).

IMDb

Le géant. « La Bible ». Américain à l’origine mais désormais traduit dans de nombreuses langues (ce qui est parfois pénible pour les titres de films, plus faciles à trouver dans leur langue originale…) S’il a depuis toujours (?) permis à ses usagers inscrits de noter les films, il a dernièrement beaucoup développé son côté réseau-interactivité. Tant est si bien que cela fait seulement quelques semaines que je me suis mise à explorer ses fonctionnalités, alors que j’ai un compte là-bas depuis très longtemps.
A noter : j’ignore les liens entre IMDb et Amazon, ils sont probablement assez ténus. Mais mieux vaut un site commercial qu’un géant social avec CGU à géographie variable.

    • complétude de la base de données :
      Note : ★★★★★
      Évidemment le meilleur en la matière, puisque site de référence.
    • performance du moteur de recherche :
      Note : ★★★★½
      Moteur très bon avec suggestions, renvois.
    • graphisme :
      Note : ★★★½☆
      Clairement pas leur point fort. Rien de honteux cependant.
    • ergonomie :
      Note : ★★★☆☆
      Pas très intuitif.
    • qualité de l’interactivité :
      Note : ★★★☆☆
      Ce n’est pas encore ce qu’on recherche en allant sur IMDb. Même si la notation globale (moyenne) est un outil visionné par tous les visiteurs.

Conclusion : je pense que IMDb restera mon outil de base et de référence. Je vais explorer davantage les possibilités de partage automatique avec Facebook, et le « notage » des films.

MUBI

Le dernier né pour l’instant. Anglophone, traductions en cours. Graphisme sobre et élégant, communauté déjà très active.

    • complétude de la base de données :
      Note : ★★★☆☆
      Sur ma petite liste, 6 films n’ont pas été trouvés par MUBI. Certes, il existe un endroit spécial où l’on signale tout ce qui doit être ajouté à la base, pour soumission auprès de l’équipe éditoriale… mais tant qu’à faire on aimerait autant que tout y soit directement.
    • performance du moteur de recherche :
      Note : ★★★☆☆
      Moteur ok, affiche des suggestions mais à part ça, c’est un moteur Google. C’est bof. Mais de toute façon le site privilégie la sérendipité, les liens d’utilisateur à un autre…
    • graphisme :
      Note : ★★★★★
      Le point fort de MUBI. Chaque utilisateur peut personnaliser son profil avec des codes d’intégration d’image, qui peuvent être de bonne résolution. Cela ajoute un intérêt et une manière de « voir » les films un peu différente.
    • ergonomie :
      Note : ★★★☆☆
      Je trouve finalement MUBI assez pénible à utiliser, surtout par rapport à cette histoire de navigation au hasard et au gré des liens et des vignettes. Il faut avoir le temps de flâner… Ça ne correspond pas à mon utilisation en tout cas. A noter que MUBI base son modèle économique sur un système de VOD payant, qui brouille aussi parfois les pistes.
    • qualité de l’interactivité :
      Note : ★★★★☆
      Communauté active, possibilité de commenter les listes des autres, de conseiller, de recommender ; forums assez actifs…

Conclusion : malgré le lobbying actif de certains de mes amis (!), je n’arrive toujours pas à adhérer complètement à MUBI, qui n’est pas adapté à ma façon de penser. Les notes sur 5, sans demi-point possible, ont un côté plaisant par l’aplanissement des nuances… mais ça me perturbe toujours.

Vodkaster

Site de cinéma à l’ascension fulgurante (pas même 5 ans d’existence et un positionnement déjà très haut dans les sites francophones, en particulier grâce à sa communauté et à son équipe très active sur les réseaux, Twitter en tête). A l’époque, ce qui était très intrigant, c’était le fait que Vodkaster réunissait des milliers d’extraits de films en vidéo, en échappant aux problèmes de droits d’auteur par une entourloupe que je n’ai, à vrai dire, pas encore bien saisie.

    • complétude de la base de données :
      Note : ★★★☆☆
      Comme pour MUBI, je n’ai pas trouvé tous les films de ma liste 2012 (5 manquants), ce qui à mon sens est un handicap important.
    • performance du moteur de recherche :
      Note : ★★★☆☆
      Moteur un peu insuffisant, même si l’affichage des résultats, sous forme de vignettes, est plaisant.
    • graphisme :
      Note : ★★★☆☆
      Un peu fouillis, trop chargé, ça ne s’est pas forcément arrangé avec l’arrivée de la régie pub de Première.
    • ergonomie :
      Note : ★★★☆☆
      Entre la partie « magazine », la partie « réseau », « profil », « quizz »… Vodkaster s’est diversifié depuis sa création, tant mieux pour eux, mais du coup l’utilisation sociale en a pris un coup, noyée dans le reste.
    • qualité de l’interactivité :
      Note : ★★★★☆
      Communauté active, présence de quizz vidéo vraiment bien faits, tops, micro-critiques alignées sur (et fonctionnant avec) Twitter… Dommage, comme je le disais, que tout ça soit de plus en plus noyé par le reste.

Conclusion : j’étais très attachée à Vodkaster à ses débuts, un peu moins maintenant. Le côté très actif est néanmoins toujours plaisant, et l’application iPhone, même si elle est encore un peu limitée (argh, les listes n’y sont pas encore disponibles !) est prometteuse.

Sens Critique

Le plus timide mais ambitieux Sens Critique se différencie essentiellement par sa non-spécialisation justement, puisqu’il vise à couvrir films, mais aussi livres, BD, jeux, séries, et, depuis peu, musique. Au départ, je me suis inscrite et en suis vite partie, car rien ne m’y retenait : encore un site de plus. Mais suite à mon test, je l’ai exploré de façon plus approfondie et… j’ai été séduite. A noter : le site est encore en version bêta.

    • complétude de la base de données :
      Note : ★★★★★
      Eh bien j’ai tout trouvé. Inutile de vous dire que je ne pensais pas avoir un tel résultat ailleurs que sur IMDb. Très impressionnée.
    • performance du moteur de recherche :
      Note : ★★★★☆
      Moteur qui a l’air d’avoir un algorithme solide. Les résultats sont là, et sont classés par type… J’adore.
    • graphisme :
      Note : ★★★★☆
      Même si on n’est pas dans l’élégance de MUBI, il y a néanmoins ici une simplicité vraiment rafraichissante. Les icônes sont proprettes, les couleurs discrètes mais présentes. Et puis, merveille : PAS DE PUBS ! Je ne sais pas si le passage en version finale maintiendra cet état de grâce, je ne sais pas sur quel modèle économique le site fonctionne.
    • ergonomie :
      Note : ★★★★☆
      Des onglets clairs, j’aimerais juste l’ajout d’un mode « recherche avancée » où l’on pourrait placer des filtres en amont, par exemple pour ne chercher que des films / que des livres.
    • qualité de l’interactivité :
      Note : ★★★★☆
      La communauté semble assez active mais on n’est pas dans l’hyperactivité parfois hystériques des autres réseaux, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Conclusion : je l’avoue, je redécouvre Sens Critique depuis quelques jours et il a fini par emporter ma préférence. Mais pas seulement pour les raisons suscitées. C’est que, à côté des films, je suis aussi sur des réseaux du même genre pour les livres et pour les séries*… Et que Sens Critique me permettrait de tout regrouper… Je continue ma période d’essai sur ces domaines mais il se pourrait bien que ce soit mon élu. En fait, il ne manque quasiment plus qu’une bonne application iPhone.

* Pour les livres, les réseaux sont nombreux aussi. Le géant américain LibraryThing est bien conçu mais un peu fouillis, limité à 200 livres en version gratuite, et n’a pas d’application iPhone. Je me suis repliée sur LibFly, que j’apprécie pour sa qualité éditoriale et ses relations efficaces avec les réseaux de bibliothèques et de librairies, point cher à mon cÅ“ur. Malheureusement, le moteur de recherche est extrêmement mauvais. L’application iPhone existe mais en souffre aussi. Bref, c’est la déception. Quant à Babelio, j’y suis inscrite mais avoue ne pas avoir repéré de valeur ajoutée suffisamment intéressante.
Pour les séries, j’utilise principalement BetaSéries, couplé avec l’application iPhone iSeries. Mais j’avoue avoir du mal à noter chaque épisode que je regarde. C’est aussi utile pour récupérer des sous-titres et ne pas rater des dates de diffusion.

 

Vous trouverez ci-dessous des liens vers mes comptes sur ces différentes plate-formes. Si jamais vous êtes utilisateur sur l’une d’elles, n’hésitez pas à me rajouter à vos cercles ! Je ne suis pas très axée sur l’interactivité pour l’instant mais, comme dans la vie, j’ai du mal à aller vers les inconnus 🙂 Donc n’hésitez pas, et n’hésitez pas non plus à me dire ce que vous pensez de tous ces réseaux, si vous en connaissez.

Mon compte IMDb
Mon compte MUBI
Mon compte Vodkaster
Mon compte Sens Critique

Mon compte LibraryThing (n’est plus alimenté)
Mon compte LibFly
Mon compte Babelio (quasi inexistant)

Mon compte BetaSeries

 

Parcourez d’autres billets :